Photographie et souvenirs

Photographie et souvenirs

La photographie et les souvenirs sont intimement liés.

Depuis l’invention de la photographie il ne s’est jamais pris autant de photos, mais alors que la quantité à tant progressé, la qualité elle a fortement chuté.
Le nombre d’appareils photos vendus décline chaque année, au profit des smartphones.
Certes c’est « très pratique », « connecté », « on l’a toujours sur soi »; mais quid de la qualité des images ? Et qu’en est-il de la sauvegarde de ces images ?
Les fabricants vous vantent les millions de pixels, argument bien trop simpliste et surtout commercial. Le nombre de pixels ne définit pas la qualité d’une image, il y a beaucoup d’autres facteurs qui entrent en jeu !

Toutes ces images que vous partagez sur les réseaux sociaux, que deviendront-elles plus tard ?
Que répondrez-vous à vos enfants quand ils seront adultes et voudront revoir les photos de leur enfance ?
Oui, ils pourront (peut-être) regarder celles de votre compte Facebook, mais s’ils veulent en faire des tirages ? Un album ou un livre photo ?
La les choses vont se compliquer…
Pareil pour votre mariage: oui vos invités et vos proches auront mitraillé la journée avec leur téléphone, mais combien de ces images seront à la hauteur de l’évènement ?
Combien vous seront données en qualité suffisante pour en faire un album ?

Je constate à regret que pour de plus en plus de gens les seules photos de qualité qu’ils ont de leurs enfants sont celles prises à l’école !

J’ai toujours beaucoup de plaisir à feuilleter les vieux albums de famille, revoir avec émotion mon grand-père, rire des modes vestimentaires de mes parents dans les années 70, revoir ma bouille de bébé évoluer au fil des ans.
Souriez-vous à ces évocations ? Aimez-vous comme moi vous replonger dans le passé ?
Bientôt je serai père pour la première fois. Bien sur, comme tout le monde, je prendrai des photos avec mon smartphone pour les partager avec mes proches via internet, et parce que je ne peux pas avoir constamment un appareil photo sur moi.
Mais il m’est inconcevable de ne pas faire une « vraie » séance professionnelle au minimum une fois par an (et tous les trois mois pour ses deux ou trois premières années).
Ne pas lui laisser de souvenirs de son enfance serait comme ne pas lui laisser de souvenirs de mon amour pour lui !

Je me sens triste pour les enfants actuels, d’imaginer que plus tard ils n’auront presque aucune trace de leur passé, et de celui de leurs parents ! Triste à l’idée qu’ils ne connaitront jamais ce plaisir de tourner les pages d’un album photo en se demandant « c’était quoi déjà le prénom de cette tata ? ».

Alors si vous tenez à conserver un minimum de votre histoire, si vous voulez laisser à votre descendance un souvenir des années passées, pensez au moins pour les moments les plus importants de votre vie à faire appel à un photographe professionnel.
Lui seul saura vous garantir des images de qualité, qui survivront au passage du temps, que vous aurez plaisir à revoir et à montrer à vos enfants et petits-enfants.

Prenez conscience de la valeur des souvenirs, et accordez leur l’importance qu’ils méritent !

 

Gérôme

Photographe Art et Image

www.art-et-image.com

Photographie et souvenirs

photos anciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *